logo-interbevboeuf-BLANC

Les professionnels bretons
s’engagent pour une viande bovine de qualité.

Partons à leur rencontre.

volume

Nos engagements

Nous sommes 25 000 professionnels en Bretagne, animés par la même envie de produire des viandes bovines variées de qualité, pour tous, toutes les occasions et à un prix accessible. Là est notre mission et nous en sommes fiers.
Eleveurs, transformateurs, bouchers… nous donnons ainsi le meilleur de nous-mêmes pour perpétuer nos valeurs : rigueur, innovation et partage de nos savoir-faire.
Découvrez nos 5 engagements pour un bœuf de qualité
Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

50 000, c'est le nombre de brebis en Bretagne !

Avec 230 élevages de plus de 50 brebis, la région est encore une "petite" région moutonnière, mais l'élevage ovin emble avoir le vent en poupe auprès des jeunes éleveurs !

Un intérêt qui s'illustre, chaque année, par le succès grandissant des ovinpiades, des épreuves organisées dans les régions et dans lesquelles s'affrontent des élèves en lycées agricoles, qui forment la prochaine génération d'éleveurs !
... Voir plusVoir moins

50 000, cest le nombre de brebis en Bretagne !

Avec 230 élevages de plus de 50 brebis, la région est encore une petite région moutonnière, mais lélevage ovin emble avoir le vent en poupe auprès des jeunes éleveurs !

Un intérêt qui sillustre, chaque année, par le succès grandissant des ovinpiades, des épreuves organisées dans les régions et dans lesquelles saffrontent des élèves en lycées agricoles, qui forment la prochaine génération déleveurs !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

En été, quand la température commence à monter, l'ombre est le meilleur allié des animaux !

Planter des arbres dans les pâturages permet de fournir des points d'ombre où s'abriter, mais également d'aider les sols à conserver l'humidité et la fraîcheur !

Au delà des questions de température, la présence d'arbre permet également une meilleure diversification de la composition des sols, accroissant leurs qualités et celle des végétaux qui y poussent !

Des solutions simples aux impacts très positifs, que l'on voit de plus en plus se développer en Bretagne comme dans le reste de la France !
... Voir plusVoir moins

En été, quand la température commence à monter, lombre est le meilleur allié des animaux !

Planter des arbres dans les pâturages permet de fournir des points dombre où sabriter, mais également daider les sols à conserver lhumidité et la fraîcheur !

Au delà des questions de température, la présence darbre permet également une meilleure diversification de la composition des sols, accroissant leurs qualités et celle des végétaux qui y poussent !

Des solutions simples aux impacts très positifs, que lon voit de plus en plus se développer en Bretagne comme dans le reste de la France !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Cette semaine, l'objectif se pose sur une nouvelle race: la Charolaise !

Presque aussi connue que la Limousine et jouissant, comme sa consœur, d'une renommée internationale, la Charolaise est originaire de la région de Charolles, en Bourgogne.

Réputée pour sa rusticité et pour se nombreuses qualités bouchères, elle était autrefois utilisée comme bête de trait dans sa région d'origine avant l'essor de la viande de boeuf dans les habitudes de consommation des français.

En 1974, La charolaise est la première à obtenir le label rouge bovin français dans la région du bourbonnais; proche de ses terres d'origine.

Aujourd'hui, la Charolaise est présente dans de nombreux pays comme l'Espagne, le Royaume-Uni, l'Irlande mais également au Chili, au Pérou, en Colombie, au Canada et aux Etats-Unis; où elle a été croisée avec une race locale pour former la race "Charbray".

Un sacré périple, non ?
... Voir plusVoir moins

Cette semaine, lobjectif se pose sur une nouvelle race: la Charolaise !

Presque aussi connue que la Limousine et jouissant, comme sa consœur, dune renommée internationale, la Charolaise est originaire de la région de Charolles, en Bourgogne. 

Réputée pour sa rusticité et pour se nombreuses qualités bouchères, elle était autrefois utilisée comme bête de trait dans sa région dorigine avant lessor de la viande de boeuf dans les habitudes de consommation des français.

En 1974, La charolaise est la première à obtenir le label rouge bovin français dans la région du bourbonnais; proche de ses terres dorigine.

Aujourdhui, la Charolaise est présente dans de nombreux pays comme lEspagne, le Royaume-Uni, lIrlande mais également au Chili, au Pérou, en Colombie, au Canada et aux Etats-Unis; où elle a été croisée avec une race locale pour former la race Charbray.

Un sacré périple, non ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Le burger de veau au chorizo et à la roquette !

Une recette simple et efficace qui accompagnera idéalement l'arrivée de l'été !

Pour Réaliser cette recette, prévoyez:
- 20 minutes de préparation
- 15 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 4 hachés de veau
- 12 tranches de chorizo
- 70 g de roquette
- 4 pains à burger
- 4 cuillères à soupe de ketchup
- 2 c. à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre du moulin

Pour connaitre les étapes de préparation de la recette en détail, rendez-vous sur le site la-viande.fr !
... Voir plusVoir moins

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Le burger de veau au chorizo et à la roquette !

Une recette simple et efficace qui accompagnera idéalement larrivée de lété !

Pour Réaliser cette recette, prévoyez:
- 20 minutes de préparation
- 15 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 4 hachés de veau
- 12 tranches de chorizo
- 70 g de roquette
- 4 pains à burger
- 4 cuillères à soupe de ketchup
- 2 c. à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre du moulin

Pour connaitre les étapes de préparation de la recette en détail, rendez-vous sur le site la-viande.fr !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

La souveraineté alimentaire, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une notion assez complexe, et qui peut être abordée de plusieurs manières.
Pour faire simple: La souveraineté alimentaire est souvent présentée comme le droit des populations de mettre en place les politiques agricoles les mieux adaptées à leurs besoins sans qu'elles puissent avoir un effet négatif sur les populations d'autres pays.

C'est une notion qui, aujourd'hui, est souvent associée à celle de la sécurité alimentaire et à la capacité d'un pays à assurer un certain niveau d'autonomie dans ses approvisionnements en ressources et à ne pas importer ce qu'il peut produire localement et selon ses propres standards de qualité.
... Voir plusVoir moins

La souveraineté alimentaire, quest-ce que cest ?

Il sagit dune notion assez complexe, et qui peut être abordée de plusieurs manières.
Pour faire simple: La souveraineté alimentaire est souvent présentée comme le droit des populations de mettre en place les politiques agricoles les mieux adaptées à leurs besoins sans quelles puissent avoir un effet négatif sur les populations dautres pays.

Cest une notion qui, aujourdhui, est souvent associée à celle de la sécurité alimentaire et à la capacité dun pays à assurer un certain niveau dautonomie dans ses approvisionnements en ressources et à ne pas importer ce quil peut produire localement et selon ses propres standards de qualité.

1 CommentCommentaire sur facebook

C'est ne plus produire en France et tout importer de l'étranger
C'est ce que fait macron depuis 7 ans

C'est la fête de la musique ! 🎼🪇🎷🪗

Comme les humains, les vaches semblent sensibles à la musique, qui aurait pour elles des effets relaxants ! Elles auraient même, parait il, un faible pour le classique !

En effet, d'après les chercheurs de l'université de Leicester, diffuser de la musique classique aiderait beaucoup à apaiser les vaches, et accroitrait même leur production de lait !

Rosalie ne sait jouer que de la cloche, c'est un peu compliqué pour jouer du Beethoven !
Et vous, de quel instrument savez-vous jouer ?
... Voir plusVoir moins

Cest la fête de la musique ! 🎼🪇🎷🪗

Comme les humains, les vaches semblent sensibles à la musique, qui aurait pour elles des effets relaxants ! Elles auraient même, parait il, un faible pour le classique !

En effet, daprès les chercheurs de luniversité de Leicester, diffuser de la musique classique aiderait beaucoup à apaiser les vaches, et accroitrait même leur production de lait !

Rosalie ne sait jouer que de la cloche, cest un peu compliqué pour jouer du Beethoven ! 
Et vous, de quel instrument savez-vous jouer ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Est-ce que ça court vite, les vaches ?

Contrairement à ce qu'on pourrait penser... oui !
En moyenne, un bovin peut courir à plus de 20 kilomètres par heure !

D'ailleurs, les vaches peuvent courir plus vite que les chevaux !
Dans un champ marécageux une vache pourrait en effet gagner la course: Leurs sabots avec leurs deux orteils distincts leur permettent de traverser plus facilement des zones envahies de boue épaisse. Les chevaux ont un seul sabot arrondi, qui présente plus de risques de glisser.

Impressionnant, non ?
... Voir plusVoir moins

Est-ce que ça court vite, les vaches ?

Contrairement à ce quon pourrait penser... oui !
En moyenne, un bovin peut courir à plus de 20 kilomètres par heure !

Dailleurs, les vaches peuvent courir plus vite que les chevaux ! 
Dans un champ marécageux une vache pourrait en effet gagner la course: Leurs sabots avec leurs deux orteils distincts leur permettent de traverser plus facilement des zones envahies de boue épaisse. Les chevaux ont un seul sabot arrondi, qui présente plus de risques de glisser.

Impressionnant, non ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

17-06-2024, 11:01


... Voir plusVoir moins

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle recette pour les amateurs de viande et de street food revisitée !
Le burger de bœuf basques 🥩🍔🥗

Pour 4 personnes, prévoyez:
- 15 minutes de préparation
- 5 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 4 steaks hachés d’environ 150 g chacun
- 4 pains burgers aux graines
- 4 tranches de fromage Ossau-Iraty
- 2 c. à soupe de mayonnaise à l’estragon
- 1 c. à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre du moulin

Pour la salade :
- 4 endives,
- 2 poires
- 200 g de lardons poêlés
- 2 poignées de noisettes concassées
- 4 c. à soupe d’huile de noisette
- 2 c. à soupe de vinaigre de cidre
- sel et poivre du moulin

Suivez ensuite ces étapes:

- Préchauffer le four à 180° C (Th. 6).

- Pendant ce temps, préparer la salade d’endives avec tous les ingrédients, assaisonner au dernier moment.

- Ouvrir les pains en deux et les réchauffer 5 minutes au four.

- Pendant ce temps, chauffer une poêle avec l’huile d’olive et cuire les steaks hachés selon le degré de cuisson souhaité, les saler et les poivrer.

- Monter les burgers : tartiner la base des pains avec la mayonnaise, déposer les steaks hachés, les recouvrir d’une tranche d’Ossau-Iraty, les passer au four le temps que le fromage fonde légèrement et poser les chapeaux.

- Servir les burgers de bœuf basques accompagnés de la salade d’endives et de pommes de terre frites

Et voilà ! Plus qu'à se régaler ! 😄
... Voir plusVoir moins

Nouvelle recette pour les amateurs de viande et de street food revisitée !
Le burger de bœuf basques 🥩🍔🥗

Pour 4 personnes, prévoyez:
- 15 minutes de préparation
- 5 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 4 steaks hachés d’environ 150 g  chacun
- 4 pains burgers aux graines
- 4 tranches de fromage Ossau-Iraty
- 2 c. à soupe de mayonnaise à l’estragon
- 1 c. à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre du moulin

Pour la salade : 
- 4 endives,
- 2 poires
- 200 g de lardons poêlés
- 2 poignées de noisettes concassées
- 4 c. à soupe d’huile de noisette
- 2 c. à soupe de vinaigre de cidre
- sel et poivre du moulin

Suivez ensuite ces étapes:

- Préchauffer le four à 180° C (Th. 6).

- Pendant ce temps, préparer la salade d’endives avec tous les ingrédients, assaisonner au dernier moment.

- Ouvrir les pains en deux et les réchauffer 5 minutes au four. 

- Pendant ce temps, chauffer une poêle avec l’huile d’olive et cuire les steaks hachés selon le degré de cuisson souhaité, les saler et les poivrer.

- Monter les burgers : tartiner la base des pains avec la mayonnaise, déposer les steaks hachés, les recouvrir d’une tranche d’Ossau-Iraty, les passer au four le temps que le fromage fonde légèrement et poser les chapeaux.

- Servir les burgers de bœuf basques accompagnés de la salade d’endives et de pommes de terre frites

Et voilà ! Plus quà se régaler ! 😄

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Les limousines, ce ne sont pas que des voitures !

Plus connue des "races à viand", la limousine est aujourd'hui représentée partout dans le monde et est très appréciée pour sa rusticité et ses caractéristiques !

Originaire, comme son nom l'indique, de la région du Limousin, les premières mentions écrites de cette race apparaissent vers la fin du XVIIIe siècle où elle est utilisée comme animal de trait.
En 1770, pour compenser une période où la viande vient à manquer à Paris, on commence à réformer certaines limousines pour développer un marché d'animaux de boucherie limousins.

Plus tard, au cours du XIXe siècle, la race sera développée pour améliorer ses qualités existantes, faisant définitivement de la limousine une race de boucherie à part entière.

Inscrite depuis longtemps au herd-book, la limousine est aujourd'hui élevée partout dans le monde comme en Argentine, au Brésil, au Royaume-Uni, en Australie ou encore aux Etats-Unis.
... Voir plusVoir moins

Les limousines, ce ne sont pas que des voitures !

Plus connue des races à viand, la limousine est aujourdhui représentée partout dans le monde et est très appréciée pour sa rusticité et ses caractéristiques !

Originaire, comme son nom lindique, de la région du Limousin, les premières mentions écrites de cette race apparaissent vers la fin du XVIIIe siècle où elle est utilisée comme animal de trait. 
En 1770, pour compenser une période où la viande vient à manquer à Paris, on commence à réformer certaines limousines pour développer un marché danimaux de boucherie limousins.

Plus tard, au cours du XIXe siècle, la race sera développée pour améliorer ses qualités existantes, faisant définitivement de la limousine une race de boucherie à part entière.

Inscrite depuis longtemps au herd-book, la limousine est aujourdhui élevée partout dans le monde comme en Argentine, au Brésil, au Royaume-Uni, en Australie ou encore aux Etats-Unis.

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Le saviez-vous ?

En moyenne, un agneau est capable de se lever sur ses pattes dans les 15 minutes qui suivent sa naissance. La brebis, elle, peut se relever dans la minutes suivant la naissance de son petit.
Les ovins étant des proies faciles pour d'éventuels prédateurs, cette capacité à se relever rapidement est avant tout une question de survie, même si aujourd'hui les brebis mettent le plus souvent bas à l'abri, dans les élevages.

Impressionnant, non ?

Et d'ailleurs, sauriez-vous reconnaitre la race de cette brebis et de son petit ?
... Voir plusVoir moins

Le saviez-vous ?

En moyenne, un agneau est capable de se lever sur ses pattes dans les 15 minutes qui suivent sa naissance. La brebis, elle, peut se relever dans la minutes suivant la naissance de son petit.
Les ovins étant des proies faciles pour déventuels prédateurs, cette capacité à se relever rapidement est avant tout une question de survie, même si aujourdhui les brebis mettent le plus souvent bas à labri, dans les élevages.

 Impressionnant, non ?

Et dailleurs, sauriez-vous reconnaitre la race de cette brebis et de son petit ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle adresse pour les amateurs de ripaille traditionnelle et fait maison:
La Taverne des Trolls, à Ploéven !

Situé au 6 rue de la mairie, ce restaurant chaleureux propose une carte de plats faits maisons variant selon les saisons, mais également une sélection de burgers qui raviront petits et grands !

De plus, tous les premiers jeudis du mois, la taverne propose un "boeuf musical", une excellente occasion de se régaler en musique dans une bonne ambiance !

Si vous êtes de passage ou si vous résidez près de Ploéven, ne manquez pas d'y faire un détour !
... Voir plusVoir moins

Nouvelle adresse pour les amateurs de ripaille traditionnelle et fait maison:
La Taverne des Trolls, à Ploéven !

Situé au 6 rue de la mairie, ce restaurant chaleureux propose une carte de plats faits maisons variant selon les saisons, mais également une sélection de burgers qui raviront petits et grands !

De plus, tous les premiers jeudis du mois, la taverne propose un boeuf musical, une excellente occasion de se régaler en musique dans une bonne ambiance !

Si vous êtes de passage ou si vous résidez près de Ploéven, ne manquez pas dy faire un détour !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
La cocotte printanière de poitrine de veau !

Pour 6 personnes, prévoyez:
- 15 minutes de préparation
- 1h30 de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 1,2 kg de poitrine de veau roulée
- 1 oignon jaune
- 2 gousses d’ail
- 1 c. à soupe d’huile d’olive
- 12 cl de vin blanc (option)
- 1/4 de cube de bouillon de légumes déshydraté
- 2 litres d’eau bouillante
- 6 pommes de terre nouvelles
- 3 carottes botte
- 3 navets botte
- 6 asperges vertes
- 3 oignons frais
- 300 g de petits pois écossés
- 1 branche de thym
- 1 branche de romarin
- Sel et poivre

Enfin, suivez les étapes suivantes:

Préchauffer le four à 200 °C convection naturelle. Éplucher l’oignon et l’ail. Couper l’ail en deux et le dégermer. Couper l’oignon en lamelles. Saler la viande.

Dans une cocotte, faire revenir la viande dans l’huile pour la dorer de tous côtés. Ajouter l’oignon, l’ail, le thym et le romarin. Déglacer au vin blanc et faire réduire 3 minutes à petits bouillions.

Ajouter le bouillon cube et l’eau. Poivrer et mélanger. Placer au four et cuire 3h.

Laver et équeuter les carottes, les navets, les oignons frais et les asperges. Ne pas les éplucher. Couper les carottes et les navets en deux dans le sens de la hauteur. Éplucher et laver les pommes de terre.

Au bout de 3 heures de cuisson, ajouter les carottes et les pommes de terre en les enfonçant un peu dans le jus de cuisson de la viande. Couvrir et remettre à cuire au four.

Au bout de 3h15 de cuisson, ajouter les asperges, les oignons frais et les petits pois. Terminer la cuisson au four pendant 15 minutes. Servir chaud à même la cocotte.
... Voir plusVoir moins

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
La cocotte printanière de poitrine de veau !

Pour 6 personnes, prévoyez:
- 15 minutes de préparation
- 1h30 de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 1,2 kg de poitrine de veau roulée
- 1 oignon jaune 
- 2 gousses d’ail
- 1 c. à soupe d’huile d’olive
- 12 cl de vin blanc (option)
- 1/4 de cube de bouillon de légumes déshydraté
- 2 litres d’eau bouillante
- 6 pommes de terre nouvelles
- 3 carottes botte
- 3 navets botte
- 6 asperges vertes
- 3 oignons frais
- 300 g de petits pois écossés
- 1 branche de thym
- 1 branche de romarin
- Sel et poivre

Enfin, suivez les étapes suivantes:

Préchauffer le four à 200 °C convection naturelle. Éplucher l’oignon et l’ail. Couper l’ail en deux et le dégermer. Couper l’oignon en lamelles. Saler la viande.
 
Dans une cocotte, faire revenir la viande dans l’huile pour la dorer de tous côtés. Ajouter l’oignon, l’ail, le thym et le romarin. Déglacer au vin blanc et faire réduire 3 minutes à petits bouillions.
 
Ajouter le bouillon cube et l’eau. Poivrer et mélanger. Placer au four et cuire 3h.
 
Laver et équeuter les carottes, les navets, les oignons frais et les asperges. Ne pas les éplucher. Couper les carottes et les navets en deux dans le sens de la hauteur. Éplucher et laver les pommes de terre.
 
Au bout de 3 heures de cuisson, ajouter les carottes et les pommes de terre en les enfonçant un peu dans le jus de cuisson de la viande. Couvrir et remettre à cuire au four.
 
Au bout de 3h15 de cuisson, ajouter les asperges, les oignons frais et les petits pois. Terminer la cuisson au four pendant 15 minutes. Servir chaud à même la cocotte.

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Le mois de juin est enfin arrivé ! L'été approche à grands pas et les beaux jours se font de plus en plus nombreux !

Pour accompagner ce redoux et cette belle saison, n'oubliez pas les légumes du mois de juin ! Qu'ils garnissent vos plats ou vos salades, ils vous aideront à faire le plein de vitamines pour garder la forme pendant vos balades !
... Voir plusVoir moins

Le mois de juin est enfin arrivé ! Lété approche à grands pas et les beaux jours se font de plus en plus nombreux ! 

Pour accompagner ce redoux et cette belle saison, noubliez pas les légumes du mois de juin ! Quils garnissent vos plats ou vos salades, ils vous aideront à faire le plein de vitamines pour garder la forme pendant vos balades !Image attachment

0 CommentairesCommentaire sur facebook

👏👏Retour sur la première édition du concours des Ardoises de Bretagne, organisé par Interbev. Nos apprentis BP Bouchers ont mis en avant leur savoir-faire en réalisant une ardoise de dégustation sur le thème des Cuisines du monde 🥩🔪

Toutes nos félicitations à Florian, Pierre, Lucas et Elouan pour leur investissement dans leur formation !

Bretons et Engagés, pour un bœuf de qualité

#CMABretagne #BPBoucher #FutursBouchers #CFA #apprentissage #concours #interbev
... Voir plusVoir moins

👏👏

0 CommentairesCommentaire sur facebook

La photo du jour 📷

portrait d'une limousine dans son pré,
Quel nom vous lui donneriez ?
... Voir plusVoir moins

La photo du jour 📷

portrait dune limousine dans son pré,
Quel nom vous lui donneriez ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

L'élevage des vaches et des moutons, c'est une histoire qui remonte à plus de 10 000 ans, et qui a commencé par la domestication de certains animaux par l'homme aux alentours de la Mésopotamie !

Les hommes, qui étaient jusqu'alors des chasseurs et des cueilleurs, ont commencé à domestiquer certains animaux sauvages, à commencer par des herbivores, et à former des troupeaux.

Les animaux choisis pour l'élevage permettaient alors d'obtenir un certain nombre de ressources en quantité comme la laine, le lait, le cuir et bien sûr la viande. Des ressources qui ont permis aux hommes de mieux se nourrir, de développer leur artisanat, le commerce...
On peut considérer, en somme, que l'élevage a été un élément fondateur pour nos civilisations grâce à ses bienfaits.

Aujourd'hui encore, nous élevons des animaux pour ces mêmes raisons: Nous continuons de collecter le lait, la laine, le cuir et la viande qui sont des ressources très présentes dans nos modes de consommation.
... Voir plusVoir moins

Lélevage des vaches et des moutons, cest une histoire qui remonte à plus de 10 000 ans, et qui a commencé par la domestication de certains animaux par lhomme aux alentours de la Mésopotamie !

Les hommes, qui étaient jusqualors des chasseurs et des cueilleurs, ont commencé à domestiquer certains animaux sauvages, à commencer par des herbivores, et à former des troupeaux.

Les animaux choisis pour lélevage permettaient alors dobtenir un certain nombre de ressources en quantité comme la laine, le lait, le cuir et bien sûr la viande. Des ressources qui ont permis aux hommes de mieux se nourrir, de développer leur artisanat, le commerce... 
On peut considérer, en somme, que lélevage a été un élément fondateur pour nos civilisations grâce à ses bienfaits.

Aujourdhui encore, nous élevons des animaux pour ces mêmes raisons: Nous continuons de collecter le lait, la laine, le cuir et la viande qui sont des ressources très présentes dans nos modes de consommation.

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Les boulettes de bœuf aux petits pois !

Pour 4 personnes, prévoyez:
- 30 minutes de préparation
- 40 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 500g de boeuf haché
- 500g de petits pois
- 2 tranches de mie de pain
- 1 oeuf
- de l'ail, du persil, de la noix de muscade
- de l'huile d'olive

Puis suivez ces étapes:

1) Mettre la viande hachée dans une terrine.

2) Dans un grand bol, mettre le pain de mie à tremper avec de l’eau chaude. Essorer le bien entre les mains.

3) Ajouter la mie à la viande hachée. Casse l’œuf entier dans la terrine. Puis ajoute le persil, la muscade, de l’ail, du sel et du poivre.

4) Mélanger bien le tout à la main ou avec la fourchette.

5) Dans la casserole, verse 20 cl d’eau et le quart d’huile. Faire bouillir.

6) Plonger les boulettes une par une dans la casserole à l’aide d’un écumoire.

7) Baisser le feu. Faire cuire 30 min.

8) Ajouter les petits pois surgelés et laisser cuire encore 10 min.

9) Verser le tout dans un plat creux.

Et voilà, plus qu'à savourer !
... Voir plusVoir moins

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Les boulettes de bœuf aux petits pois !

Pour 4 personnes, prévoyez:
- 30 minutes de préparation
- 40 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 500g de boeuf haché
- 500g de petits pois
- 2 tranches de mie de pain
- 1 oeuf
- de lail, du persil, de la noix de muscade
- de lhuile dolive

Puis suivez ces étapes:

1) Mettre la viande hachée dans une terrine.

2) Dans un grand bol, mettre le pain de mie à tremper avec de l’eau chaude. Essorer le bien entre les mains.

3) Ajouter la mie à la viande hachée. Casse l’œuf entier dans la terrine. Puis ajoute le persil, la muscade, de l’ail, du sel et du poivre.

4) Mélanger bien le tout à la main ou avec la fourchette.

5) Dans la casserole, verse 20 cl d’eau et le quart d’huile. Faire bouillir.

6) Plonger les boulettes une par une dans la casserole à l’aide d’un écumoire.

7) Baisser le feu. Faire cuire 30 min.

8) Ajouter les petits pois surgelés et laisser cuire encore 10 min.

9) Verser le tout dans un plat creux.

Et voilà, plus quà savourer !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle adresse pour les amateurs de viande:
Le restaurant l'Epicurien, à Lorient !

Unanimement recommandé par la critique, cet établissement propose une excellent sélection de viandes dans une ambiance chaleureuse et conviviale !

Situé au 52 avenue de la Perrière non loin du port, ce restaurant est une excellente escale pour les gourmets résidant à Lorient ou qui y seraient de passage !
... Voir plusVoir moins

Nouvelle adresse pour les amateurs de viande:
Le restaurant lEpicurien, à Lorient !

Unanimement recommandé par la critique, cet établissement propose une excellent sélection de viandes dans une ambiance chaleureuse et conviviale !

Situé au 52 avenue de la Perrière non loin du port, ce restaurant est une excellente escale pour les gourmets résidant à Lorient ou qui y seraient de passage !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Un grand merci à vous pour l'organisation de cet évènement ! 🤘
Et toutes nos félicitations pour ce succès, fruit du travail de toutes vos équipes !

Vivement l'année prochaine, pour la 16e édition que nous espérons aussi folle que celle-ci !𝗨𝗻 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱 𝗺𝗲𝗿𝗰𝗶 𝗮̀ 𝗻𝗼𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗲𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗮𝗻𝘀 𝗳𝗮𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗮𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗶𝗯𝘂𝗲́ 𝗮̀ 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗲 𝘄𝗲𝗲𝗸-𝗲𝗻𝗱 𝘂𝗻 𝗺𝗼𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘅𝗰𝗲𝗽𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 ❤️🙏
C’est l’implication de tous, pour le dynamisme du territoire et de ses savoir-faire, pour la notoriété de la Baie de Saint-Brieuc, qui permet à Rock’n Toques de vivre et de grandir pour la joie les festivaliers. Grâce à eux, l’événement culinaire a ainsi écoulé :
- 𝟲𝟵𝟭 𝗸𝗴 de légumes Bourguignon 🥦
- 𝟯𝟰𝟮 𝗸𝗴 de poulet breton Fermier d’Argoat 🍗
- 𝟮𝟵𝟳 𝗸𝗴 de farine de froment et de sarrasin de La Minoterie Corouge
- 𝟮𝟵𝟬 𝗸𝗴 d’herbes aromatiques et de fleurs comestibles Léguromat 🌿
- 𝟮𝟳𝟰 𝗸𝗴 de viande bovine Terroir et Traditions 🥩
- 𝟭𝟮𝟳 𝗸𝗴 de porc Cochon de Bretagne
- 𝟭𝟮𝟬 𝗸𝗴 de purée de fruits Vergers Boiron 🍓
- 𝟵𝟭 𝗸𝗴 de beurre Paysan Breton et Le Vieux Bourg 🧈
- 𝟱𝟳 𝗸𝗴 de cabillaud Gallen (pour le Fish & Breizh de Mathieu Kergourlay, qui a nécessité 250 tournées de friture !) 🐟

Fermiers d'Argoat - Gallen - Le Cochon de Bretagne - Boucherie Terroir ET Traditions - Bretons et Engagés, pour un bœuf de qualité - Bourguignon - Réseau Le Saint - Askel - Réseau Le Saint - Luis Leguromat Aromatec - Beurre le Vieux-Bourg - Marie Morin - Paysan Breton - Yoann Gouery - Graine de Breton - Cidrerie Le P’tit Fausset - Minoterie Corouge - Les Vergers Boiron - La Gambille Biocoop - Plancoët - Igc 22 - Crédit Agricole des Côtes d'Armor - Leroy Merlin Saint-Brieuc - METRO France - France Bleu Armorique - Saint-Brieuc Armor-Agglomération - Festival Art Rock - Baie de Saint-Brieuc Tourisme

À l'année prochaine ! 🥳
... Voir plusVoir moins

Un grand merci à vous pour lorganisation de cet évènement ! 🤘
Et toutes nos félicitations pour ce succès, fruit du travail de toutes vos équipes !

Vivement lannée prochaine, pour la 16e édition que nous espérons aussi folle que celle-ci !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Les vaches aussi, aiment bien le vendredi !
Celles-ci ont l'air d'avoir déjà trouvé leur occupation pour le weekend.

Et vous ? Avez-vous prévu de sortir si le temps s'y prête ?
... Voir plusVoir moins

Les vaches aussi, aiment bien le vendredi !
Celles-ci ont lair davoir déjà trouvé leur occupation pour le weekend.

Et vous ? Avez-vous prévu de sortir si le temps sy prête ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

📣 Les #RencontresàTable arrivent en Bretagne !

Les #RencontresàTable, c'est le nouveau rendez-vous annuel de la filière Elevage et Viandes dans toute la France !

📍En Bretagne, cet évènement se déroulera le vendredi 31 mai à Bruz, au sud de Rennes.

Au programme:
- Balade gourmande mettant à l'honneur les commerçants
- Afterwork et dégustations d'ardoises flexitariennes à la boucherie "La Relève"
- Échanges avec des professionnels de la filière bretonne

Une excellente occasion de rencontrer les hommes et les femmes qui font vivre la filière élevage et viande dans la région, et échanger dans une ambiance festive autour d'une sélection d'ardoises apéritives préparées le boucher Paolo Desbois, déjà lauréat de nombreux concours !

👉 Pour vous inscrire, rendez-vous sur le lien suivant:
lnkd.in/eQTy8YmG
... Voir plusVoir moins

📣 Les #RencontresàTable arrivent en Bretagne !

Les #RencontresàTable, cest le nouveau rendez-vous annuel de la filière Elevage et Viandes dans toute la France ! 

📍En Bretagne, cet évènement se déroulera le vendredi 31 mai à Bruz, au sud de Rennes.

Au programme:
- Balade gourmande mettant à lhonneur les commerçants
- Afterwork et dégustations dardoises flexitariennes à la boucherie La Relève
- Échanges avec des professionnels de la filière bretonne

Une excellente occasion de rencontrer les hommes et les femmes qui font vivre la filière élevage et viande dans la région, et échanger dans une ambiance festive autour dune sélection dardoises apéritives préparées le boucher Paolo Desbois, déjà lauréat de nombreux concours !

👉 Pour vous inscrire, rendez-vous sur le lien suivant:
https://lnkd.in/eQTy8YmG

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Le boeuf à la sauce cacahuètes !

Pour réaliser cette recette pour 4 personnes, prévoyez:
- 30 minutes de préparation
- 10 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 800 g de pièce à fondue
- 5 tomates
- 8 pommes de terre
- 2 oignons
- 3 gousses d'ail
- 4 c.s de pâte d'arachide
- Beurre
- Huile d'olive
- Sel et poivre du moulin

Enfin, pour la réalisation:
Cuire les pommes de terre pelées et coupées en morceaux 15 minutes à l'eau salée, départ à froid.

Dorer la viande coupée en gros cubes, à feu vif dans une grande cocotte avec un peu de beurre puis la réserver.

Dans la même cocotte, blondir les oignons hachés dans un filet d'huile d'olive puis ajouter l'ail écrasé, les tomates coupées en petits dés, la viande, la pâte d'arachide et les pommes de terre.
Mélanger et laisser mijoter 10 minutes.

Servir le boeuf sauce cacahuètes bien chaude.

Les morceaux conseillés sont : le rumsteck, le tende de tranche, la poire, le merlan, le rond de tranche ou le mouvant.

Pour retrouver l'intégralité de cette recette, rendez-vous sur le site La-Viande.fr 🥩
Bon appétit !
... Voir plusVoir moins

Nouvelle recette pour les amateurs de viande 🥩
Le boeuf à la sauce cacahuètes !

Pour réaliser cette recette pour 4 personnes, prévoyez:
- 30 minutes de préparation
- 10 minutes de cuisson

Et les ingrédients suivants:
- 800 g de pièce à fondue
- 5 tomates
- 8 pommes de terre
- 2 oignons
- 3 gousses dail
- 4 c.s de pâte darachide
- Beurre
- Huile dolive
- Sel et poivre du moulin

Enfin, pour la réalisation:
Cuire les pommes de terre pelées et coupées en morceaux 15 minutes à leau salée, départ à froid.

Dorer la viande coupée en gros cubes, à feu vif dans une grande cocotte avec un peu de beurre puis la réserver.

Dans la même cocotte, blondir les oignons hachés dans un filet dhuile dolive puis ajouter lail écrasé, les tomates coupées en petits dés, la viande, la pâte darachide et les pommes de terre.
Mélanger et laisser mijoter 10 minutes.

Servir le boeuf sauce cacahuètes bien chaude.

Les morceaux conseillés sont : le rumsteck, le tende de tranche, la poire, le merlan, le rond de tranche ou le mouvant.

Pour retrouver lintégralité de cette recette, rendez-vous sur le site La-Viande.fr 🥩
Bon appétit !

0 CommentairesCommentaire sur facebook

La Bretagne compte, en 2024, environ 15 000 élevages bovins.
Qu'il s'agisse d'élevages de vaches laitières, de vaches allaitantes ou de veaux; ces élevages font de la région un des plus importants cheptels bovins français; et sont fermement ancrés dans la culture et le patrimoine régional.

Avec une moyenne de 60 vaches par élevage, ce sont plus de 800 000 vaches et veaux bretons qui viennent, avec les cheptels de Normandie et des Pays de la Loire, représenter non moins que 50% des bovins de France.

Parmi toutes ces vaches, savez-vous quelle est la race la plus représentée ?
... Voir plusVoir moins

La Bretagne compte, en 2024, environ 15 000 élevages bovins.
Quil sagisse délevages de vaches laitières, de vaches allaitantes ou de veaux; ces élevages font de la région un des plus importants cheptels bovins français; et sont fermement ancrés dans la culture et le patrimoine régional.

Avec une moyenne de 60 vaches par élevage, ce sont plus de 800 000 vaches et veaux bretons qui viennent, avec les cheptels de Normandie et des Pays de la Loire, représenter non moins que 50% des bovins de France.

Parmi toutes ces vaches, savez-vous quelle est la race la plus représentée ?

0 CommentairesCommentaire sur facebook

Quelques chiffres clés

0
professionnels bretons travaillent ensemble pour un bœuf et veau de qualité
0 %
des exploitations bretonnes élèvent des bovins
0 %
du cheptel bovin français est élevé en Bretagne
0 %
du tonnage national est abattu en Bretagne

Nos enjeux

FORMATION

La filière a un rôle de guide incubateur, pour mieux transmettre, accompagner les compétences et collectivement mieux anticiper les mutations du marché. Les attentes des consommateurs évoluent, [...]

INSTALLATION DES NOUVEAUX PROFESSIONNELS

L’installation constitue un enjeu pour l’amont comme pour l’aval de la filière bovine bretonne : éleveurs, bouchers... il convient d’accompagner le renouvellement des générations. Une question [...]

RESTAURATION HORS DOMICILE

En restauration collective, la viande est au cœur des préoccupations nutritionnelles, économiques, culinaires et gustatives...

Retrouvez toute notre actualité